Par où commencer pour s'organiser ? - Temps Action

Par où commencer pour s’organiser ?

Vous êtes débordé par les tâches du quotidien et vous voudriez apprendre à vous organiser ?

Le problème, c’est que vous ne savez pas par où commencer.

Et pendant ce temps là, les tâches continuent de s’accumuler.

Dans les lignes qui suivent, vous allez découvrir le point de départ idéal pour mener une campagne d’organisation tambour battant.

s'organiser quand on est débordé

Comment s’organiser avec tout ça ?

La plupart des gens gardent ce qu’ils ont à faire dans leur tête.

Ou bien, ils l’éparpillent dans tous les sens. Un peu sur une feuille, un peu sur des post-it, un peu dans leur ordinateur, un peu dans leur tête.

Résultat, ils ne savent plus où sont les choses, et doivent se fier à nouveau à leur mémoire.

Le problème, c’est que ce n’est pas le rôle du cerveau. Il n’est pas équipé pour ça.

La façon dont notre cerveau fonctionne

Dès qu’on pense à une tâche à faire, automatiquement, une partie de notre cerveau va rester connectée dessus. En permanence.

Elle nous rappellera toujours que cette tâche est à faire. Jusqu’à ce qu’on l’exécute.

Comme dans les pires Thriller, où le héros de l’histoire est poursuivi par un tueur sanguinaire tapi dans l’ombre.

Vous aimeriez, vous, être traqué comme une proie ? J’imagine que non, bien sûr.

Alors pourquoi laissez-vous vos pensées vous traquer en permanence ?

D’autant plus que cela arrive quelque soit l’importance de cette tâche.

Autrement dit, vous pouvez consacrer une énergie démesurée à une tâche aussi insignifiante qu’acheter du dentifrice, ou au fait de penser à jeter les piles usées qui croupissent au fond du tiroir de votre bureau.

Et la machine se bloque…

Là où ça se corse, c’est quand on stocke plusieurs choses à faire dans sa mémoire. A partir de cet instant, notre cerveau nous poussera à toutes les faire en même temps.

Résultat ? On oublie certaines choses, on pense à une tâche au mauvais moment, on perd sa concentration, on ne sait plus quoi faire.

Bref, le genre de conditions qui rend notre tête aussi embouteillée que le périphérique parisien aux heures de pointe ! Et les embouteillages, c’est pas vraiment drôle.

Toute cette accumulation de tâches, d’idées et d’engagements ressemble à ces voitures qui s’entassent pare-choc contre pare-choc. Le bordel quoi.

C’est précisément ce qui nous conduit au stress, à la fatigue et à cette impression d’avoir trop à faire.

Libérez votre esprit

Vous l’avez compris. La première étape pour s’organiser consiste à se libérer l’esprit de tout ce que l’on doit faire, de tout ce qui pollue notre pensée.

D’extraire de sa tête tout ce qui nécessite une action de notre part et le capturer dans un espace réservé extérieur à notre mémoire.

Agir de la sorte demande bien moins d’énergie que de tout garder dans sa tête.

Voici comment procéder en pratique :

Notez sur papier toutes les choses qui sont dans votre tête et qui vous hantent

Notez sur une feuille de papier ou dans un carnet, sous forme de liste, toutes les tâches que vous devez faire. Petites, grandes, urgentes, importantes. Tout.

Capturez tout élément qui correspond à une action à réaliser, et de manière général tout élément qui monopolise votre pensée, qui attire votre attention.

C’est véritablement par là qu’il faut commencer.

Cette étape permet plusieurs choses :

  • Se libérer l’esprit de l’obligation de penser à ce qu’on doit faire.
  • Ne pas accorder aux choses plus d’énergie qu’elles le méritent.
  • Ne plus être distrait par des pensées parasites pendant les périodes de concentration
  • Parvenir à se focaliser sur une seule chose à la fois
  • Diminuer l’anxiété et le stress qui vient de cette accumulation de tâches non achevées.

Répétez cette opération chaque jour.

Dès qu’une nouvelle tâche vous arrive dans la journée, notez là.

Quand une pensée germe dans votre tête, inscrivez là.

Définissez un moment dans la journée où vous purgez votre esprit. Faites-en une routine.

Faites-le maintenant

N’attendez pas ! Commencez dès maintenant à sortir tout ce fatras de votre tête.

Même si vous n’avez que 5 minutes devant vous, commencez au moins.

C’est le genre de chose dont on se rend vraiment compte de tous les bienfaits une fois qu’on l’a mis en pratique.

Vous aurez une idée plus précise du volume d’affaires en suspens dont vous devez vous occuper. Vous pourrez ainsi prendre un peu de recul sur tout ça.

Bien sûr, ça ne s’arrête pas là. Ce n’est que la première partie, mais c’est déjà un bon début.

Nous aborderons dans un prochain article les étapes suivantes de la démarche pour obtenir une méthode d’organisation complète et efficace.

Cette article a été rédigé en réponse à une question d’un lecteur. Si vous aussi, vous souhaitez voir un problème pénible traité dans un article dédié, posez votre question ici.

Poster un commentaire :

12 commentaires
Ajoutez Votre Réponse