Web Entrepreneurs : Voici 2 principes + 2 outils gratuits pour booster votre efficacité sur internet

Cet article a été réalisé dans le cadre de l’événement « Boostez votre efficacité » organisé par Cédric Vimeux du blog Virtuose Marketing.

Si vous avez l’habitude de procrastiner, que vous remettez sans cesse à plus tard le moment de passer à l’action, cet article va vous intéresser.

Il n’a qu’un seul but : vous faire agir.

Devenez plus efficace sur internet

Pour accomplir ses projets, on vous a sans doute répété qu’il fallait définir ses objectifs, les découper en jalons, faire un plan, se donner une date limite.

Tout cela est vrai, mais si on arrive pas agir, si on bloque au moment le plus important, on ne sera pas plus avancé.

Pour faire de l’action un réflexe quotidien, je vais vous présenter 2 principes et 2 outils gratuits qui vont booster votre efficacité, et le mot n’est pas anodin.

Mais avant cela, laissez-moi vous raconter une histoire étonnante pour illustrer le principe n°1.

L’histoire de Toyota

Dans les années 1945, le Japon alors très affaibli par la seconde guerre mondiale, se reconstruit péniblement.

Un petit constructeur automobile du nom de Toyota Motor Corporation, fondé quelques années plus tôt, compte une production de quelques centaines de véhicules à peine.

Des débuts catastrophiques

Contrairement aux États-Unis qui produisent des automobiles en masse, peu de japonais ont alors les moyen d’en posséder une.

De plus, les méthodes de fabrication des géants américains ne sont pas adaptées au marché japonais dont la taille réduite impose de produire de petites séries à coût réduit.

Et pour ne rien arranger, la productivité d’un ouvrier américain à cette époque est 9 fois supérieure à celle d’un japonais*.

La faillite frappe de plus en plus fort aux portes du constructeur nippon.

Son président, alors persuadé de la mort imminente de l’industrie automobile japonaise , veut frapper un grand coup et rattraper absolument les États-Unis dans les 3 ans à venir.

Une révolution s’amorce

Fermement décidé à changer les choses, Eiji Toyoda, le bras droit du président, part étudier les méthodes utilisées par Ford aux États-Unis.

A son retour, bien conscient des réalités du marché japonnais, il propose une idée originale : fabriquer juste ce dont ils ont besoin. Ni plus, ni moins. Partir du consommateur et fabriquer à la demande.

Il prend ainsi le contre pied des acteurs majeurs du secteur automobile dont les capitaux sont colossaux et les coûts de stockage pharaoniques.

Sa vision prendra forme grâce à un homme hors du commun, Taiichi Ohno. Un ingénieur brillant qui aime à se présenter comme l’homme qui « pense à l’envers ».

Il va révolutionner la production automobile grâce à une organisation nouvelle de la chaine de montage. Cette innovation, il l’appelle le « juste à temps ».

Son secret ?

Fabriquer des voitures rapidement et supprimer les coûts de stockage inutiles en recevant les pièces uniquement quand la chaine de montage en a besoin.

Ce changement a demandé des années. Malgré les difficultés, son système d’organisation a permis à Toyota de devenir en 2007 le premier constructeur automobile du monde.

Pourquoi je vous raconte cette histoire ?

L’idée n’est pas de devenir le prochain industriel à succès mais simplement de s’inspirer de la méthode du « juste à temps » pour passer à l’action sans tarder.

Vous pouvez l’utiliser à votre échelle et le plus simplement du monde.

Profitez de cette méthode

Lorsqu’on est blogueur ou de façon générale, entrepreneur sur internet, l’un des facteurs clés pour réussir, c’est de se former. On ne peut pas tout connaître d’emblée, et les formations sont justement là pour ça. Il y a 2 raisons majeures à le faire :

  1. Apprendre de quelqu’un qui à réussi dans son domaine est le meilleur moyen d’y arriver à son tour
  2. Une formation vous permet de savoir quoi faire et comment le faire, et détermine les actions importantes à réaliser.

En résumé, vous prenez la bonne direction et vous gagnez du temps.

Mais voilà, apprendre est aussi un excellent moyen de procrastiner et donc de perdre littéralement son temps.

C’est vrai qu’on prend du plaisir à découvrir de nouvelles choses. C’est excitant parce qu’on a envie de les voir se concrétiser.

Le problème, c’est lorsqu’on absorbe trop d’informations nouvelles d’un coup et qu’on en fait rien. On ne sait plus où donner de la tête, on devient submergé d’idées et d’actions à accomplir.

Bref, on se sent perdu et on n’agit pas.

Et quand on est perdu, on a tendance à vouloir chercher de l’information pour savoir quoi faire. On se retrouve dans un cycle sans fin.

Principe n°1 : l’apprentissage « juste à temps »

Ce que vous n’appliquez pas, vous finissez par l’oublier. Vous écrasez peu à peu ces connaissances. Tout cela ne vous aura servi à rien, et c’est bien dommage.

La solution ? Le « juste à temps ». Voilà le principe :

Apprenez uniquement les choses que vous pouvez mettre en pratique tout de suite après.

Si vous suivez en formation sur le blogging en 15 vidéos et que chaque vidéo présente un sujet nouveau, n’attendez pas d’avoir vue les 15 pour passer à l’action.

Regardez la première, notez les 2 ou 3 choses que vous pouvez mettre en place immédiatement, et faites-les. Ne regardez pas les autres vidéos, ne suivez pas de nouvelles formations tant que ces actions ne sont pas faites.

Ne passez pas aux choses que vous ne pouvez pas encore mettre en pratique.

En respectant cette règle, vous agissez plus souvent et vos progrès grimpent en flèche.

Vous voulez savoir comment rendre le passage à l’action plus facile encore ? Lisez la suite…

 Un problème récurrent

En tant que blogueur, vous devez installer votre blog, créer du contenu intéressant, vous faire connaitre, participer aux forums, trouver des partenaires, bâtir une communauté, etc.

Penser à tout cela en même temps peut paraître écrasant. Résultat, au moment où vous devez passer à l’action, vous restez bloqué.

C’est comme si votre cerveau voyait tout d’un coup le feu passer au rouge et appuyait à fond sur la pédale de frein.

Mais souvent, il en faut bien moins pour nous empêcher d’agir.

Il vous est surement déjà arrivé de rester bloqué face à une tâche qui ne vous paraissait pas si méchante que ça, n’est-ce pas ?

Si vous pensez à la tâche en entier, elle peut devenir énorme dans votre tête et prendre tellement de place que ça en devient paralysant.

Principe n°2 : Concentrez-vous sur le prochain morceau

Au lieu de penser au résultat, concentrez-vous sur l’action qui vient juste après ou à la première action que vous devez faire pour la démarrer.

Par quoi faut-il commencer ? Quelle est la prochaine étape ? Voilà les questions qu’il faut se poser.

Cette action ne doit pas dépasser 20 ou 30 minutes, car c’est le temps idéal pendant lequel on peut se concentrer pleinement.

Prenons un exemple

Imaginons que vous souhaitiez installer un super thème pour votre futur blog.

Vous allez chercher les sites qui en proposent, choisir entre les thèmes payants et gratuits, comparer les offres, peut-être aller demander conseil sur un forum, etc.

Cela peut vous prendre 30 minutes, 1 heure, 2 heures ou même 5 heures.

Alors que si vous définissez clairement la première action concrète que vous devez faire pour installer votre thème, que vous vous focalisez exclusivement sur elle, et que celle-ci ne vous prend que 20 minutes, cela devient beaucoup plus facile de passer à l’action.

Cette action peut être de demander conseil à un ami blogueur, ou bien de consulter les 3 premières pages de thèmes que propose Theme forest, ou encore de poser la question sur un forum.

Vous devez rédiger un article, vous avez l’idée mais n’arrivez pas à l’écrire. Que devez vous faire en premier ?

Peut être faire un plan avec les parties et les idées générales, rédiger l’introduction ou le premier paragraphe, jeter 10 titres sur le papier et choisir celui qui convient le mieux, lire de l’information à ce sujet, lancer un brainstorming avec une carte mentale.

Vous voyez l’idée. Si vous êtes intimidé par votre tâche, ne la considérez pas en entier.

Décomposez-là jusqu’à ce qu’elle dure moins de 30 minutes et soit si facile pour vous que vous n’avez qu’une idée en tête : commencer !

Le plan d’action

Voici un plan en 6 étapes qui vous aidera à mettre en place ce principe:

1. Pour chaque tâche que vous devez faire, focalisez-vous exclusivement sur sa prochaine action. Cette action ne doit pas dépasser 30 minutes.

2. Votre liste ne doit contenir que la prochaine action de chaque tâche. Même si une action ne dure que 5 minutes, notez là.

3. Utilisez un minuteur pour vous stimuler, fermez votre boîte mail, Twitter, Facebook et mettez votre téléphone en silencieux. Partez comme un cycliste en plein Tour de France dans un « contre la montre » sans interruption.

4. Lorsque le minuteur sonne, arrêtez-vous et notez tout de suite la prochaine action qui suit sur votre liste. Si vous vous sentez en pleine action, continuez sur votre lancée.

5. Prenez une pause, libérez-vous l’esprit, amusez-vous, détendez-vous, riez, faites-vous plaisir !

6. Faites une autre action de votre liste.

Réalisez chaque jour au moins une action présente sur votre liste.

Ce qui compte, c’est votre capacité à agir et c’est par vos actions régulières que vous obtiendrez des résultats et que vous serez récompensé.

Même si vos actions quotidiennes sont minuscules, vous avancez tous les jours.

Vous ne tournez plus en rond, à l’idée de cette tâche toute entière que vous devez faire. Vous ne réfléchissez pas à ce que vous devriez faire, vous le faites, point.

Cela fait toute la différence.

2 outils pour mettre le turbo

Il existe des outils très simples qui permettent de garder le focus quand on travaille sur son ordinateur. J’en ai choisi 2 pour vous :

1. e.ggtimer : c’est un minuteur en ligne très simple avec des exemples pré-configurés. Pour le voir, cliquez ici.

2. Focus booster : c’est celui que j’utilise. Vous pouvez soit télécharger le logiciel sur votre ordinateur ici ou utiliser la version en ligne .

L’application focus booster

Développé pour la méthode Pomodoro, c’est l’outil idéal pour une journée efficace.

Vous pouvez régler la durée des sessions de travail, des pauses, le bruit de l’alarme.

J’ai choisi celui-ci parce que la sonnerie n’est pas agressive, qu’il intègre juste ce qu’il faut et le rendu visuel est plutôt sympa.

Le fait qu’il intègre le temps de pause en entre chaque session de travail présente un avantage car il nous fait prendre conscience du temps qui passe. Et ça passe très vite, surtout quand on est en mode détente.

Allez-y !

J’espère que cet article vous aura aidé et surtout motivé à agir.

Donnez-vous la chance d’appliquer les conseils présentés ici. Utilisez l’outil qui vous convient.

Faites cela pendant les 21 jours prochains. Commencez aujourd’hui et venez nous raconter vos progrès.

*source : Wikipédia

Poster un commentaire :

38 commentaires
Ajoutez Votre Réponse