Contournez vos problèmes de concentration avec la théorie du processus ironique

Vous avez probablement déjà connu ça :

Vous avez un travail important à faire, mais pour une raison qui vous échappe, vous restez bloqué.

Au bout de quelques minutes seulement, vous voilà déjà distrait. Et votre travail n’avance pas comme il le devrait.

Vous essayez encore et encore, mais rien n’y fait.

La situation finit par vous énerver, ce qui vous bloque encore plus.

Cela vous semble familier ?

Pourtant, il existe un moyen très simple de contourner ce blocage, quelle que soit la tâche à effectuer, et permettre ainsi d’avancer efficacement dans son travail.

problème de concentration

Les mécanismes de la concentration

La situation décrite juste avant provient souvent d’un manque de concentration.

On veut se focaliser, de manière consciente, sur la tâche à effectuer mais on ne parvient pas à atteindre l’état de concentration voulue.

Ça peut paraître bizarre, mais le problème de concentration vient justement de là.

Plus on force, plus ça coince

Bien souvent, quand on se force à être concentré, quand on oriente ses pensées sur la tâche à faire, ça ne fonctionne pas. Malgré toute la bonne volonté qu’on déploie.

Au cours des 20 dernières années, le Pr Daniel Wegner a mené des recherches en psychologie sur le sujet. Le résultat est pour le moins fascinant.

Voici pourquoi.

Le Pr Daniel Wegner a établi ce qu’il appelle la “théorie du processus ironique”.

Cette théorie démontre que l’esprit humain peut être facilement trompé lorsqu’on essaie de le contrôler.

Mieux, cela produit souvent les résultats inverses de ce que l’on désir, d’où le terme “ironique”.

Ne pensez pas à ça !

Voici un exemple connu. Si je vous dit : “Essayez de ne pas penser à un ours blanc”, il y a de fortes chances pour qu’à cet instant précis, vous imaginiez cet ours dans votre tête.

C’est étrange, mais plus on essaie de ne pas penser à un ours blanc, plus les probabilités sont grandes que celui-ci apparaisse.

En fait, si on en croit cette théorie, 2 processus sont mis en application lorsqu’on tente de contrôler son esprit :

  • Le processus d’exploitation, qui se fait de façon consciente
  • Et le processus de vérification, qui opère de façon inconsciente.

Pour faire simple, le processus d’exploitation est ce qui vous aide à matérialiser votre intention. Dans cet exemple, votre intention est d’essayer de ne pas penser à un ours blanc.

Le processus de vérification va quant à lui scanner le processus d’exploitation (votre partie consciente) pour voir si celui-ci fait bien son travail. Si vous avez le malheur de penser à un ours blanc, son boulot est de s’assurer que vous n’y pensiez plus.

Ce qu’il faut comprendre, c’est que nos pensées sont comme des images. Et ce mécanisme va donc comparer vos pensées avec l’image de l’ours blanc pour vérifier que vous ne pensez pas à cet ours.

L’ennui, c’est que ce processus de vérification n’est pas toujours fiable. Quelques fois, des failles apparaissent dans le système.

En effet, il arrive qu’au cours de cette vérification, l’image de l’ours blanc « pénètre » dans la partie consciente de notre cerveau. Résultat, on se met à penser à l’ours alors qu’on en a pas envie.

Le Pr Daniel Wegner a également démontré pendant ses recherches que certaines situations favorisaient l’apparition de ce processus ironique.

En particulier les situations stressantes, la pression des délais, l’énervement, la fatigue, un environnement propice aux distractions, le multi tâches, etc.

Et c’est exactement la même chose qui se produit avec la concentration.

Contournez les résistances

Quand on se force à être concentré sur son travail, il se produit souvent l’effet inverse.

En fait, plus on essaie coûte que coûte de se focaliser sur ce qu’on veut accomplir, plus on en arrive à être facilement distrait ou bloqué.

Le processus ironique va se déclencher et charger dans notre tête les distractions ou les blocages qui pourraient nous empêcher de nous concentrer.

Cela peut-être de simples pensées, du style “je ne vais pas y arriver”, “si je bloque là dessus, ça va m’énerver” ou “qu’est-ce que je vais regarder ce soir à la télé”.

Ou alors des activités de toute autre nature comme aller à la machine à café, regarder ses mails ou passer sur une autre tâche bien plus facile et rassurante.

Comment éviter ce problème ?

La solution, c’est de contourner les résistances de notre cerveau en évitant de se forcer à faire quelque chose.

Autrement dit, utiliser des techniques pour stimuler de façon indirecte et indolore la concentration.

Mise en pratique

Voici comment faire ça en pratique :

  1. Choisissez une tâche qui demande de la concentration et que avez du mal à faire habituellement
  2. Définissez de façon précise et concrète ce que vous devez faire. Rédiger tel chapitre de ce rapport, trouver 3 solutions viables pour augmenter les ventes, créer une procédure pour contrôler la qualité des produits finis…
  3. Focalisez votre attention sur le démarrage. Ne vous concentrez pas sur la difficulté ou la tâche à effectuer dans sa globalité, mais sur le début uniquement.
  4. Ne visez pas la concentration à tout prix. Démarrez, tout simplement.

C’est là qu’intervient la petite ruse qui permet de trouver et maintenir sa concentration.

Prenez conscience des moments où vous butez, mais ne vous jugez pas. C’est important.

Observez simplement ce qui se passe, sans essayer de contrôler les choses. L’idée, c’est de court-circuiter les mécanismes du processus ironique.

Si vous vous mettez à penser à autre chose ou que vous sentez que vous êtes distrait, replacez votre attention sur la tâche à faire, sans jamais vous forcer, et sans vous juger.

Au besoin, respirez profondément et calmement quelques secondes, sans chercher à suivre les “stimulis” qui essayent de vous déconnecter de votre travail.

Au début, vous devrez vous souvenir d’utiliser cette technique.

Mais avec la pratique, cela deviendra plus naturel. Vous pourrez ainsi augmenter peu à peu votre durée de concentration, et faciliter la réalisation de vos différentes tâches.

Ce que vous pouvez faire maintenant

Vous avez un ami qui rencontre des difficultés à se concentrer sur son travail ?

Envoyez-lui le lien de cet article. Cela pourra l’aider à comprendre un peu mieux d’où viennent ces blocages, et de quelle façon y remédier 😉

Photo © vladgrin – Fotolia

Poster un commentaire :

Afficher un lien vers mon dernier article

18 commentaires
karine kiro dit

Bonjour
J’ai bien aimé cet article. Il nous offre des informations très intéressantes, avec des démonstrations et conseils bien détaillées. Le bon suivi des ces conseils fournit une bonne concentration a lent durée.Merci pour l’ajout.
Amicalement

Répondre
    Clément dit

    Bonjour,

    Merci pour ce commentaire Karine !

    Bonne journée.

    Clément

    Répondre
TempsAction (@TempsAction) dit

Contournez vos problèmes de CONCENTRATION avec la théorie du processus ironique >> http://t.co/uYILlxLuhv

Répondre
marketing de réseau dit

Salut, Merci pour cet article apportant des solutions AU grand probleme. La concentration = productivite… et c’est un de mes grands ennemis. Visualiser le demarrage de la tache plutot que de se focaliser sur sa difficulte, en voila une bonne idee. C’est stimulant et je vais le mettre en pratique des aujourd hui. J’en parlerai a ma femme qui galere encore plus que moi dans le demarrage rapide de son travail 🙂
Merci

Bertrand
bertrand a publié récemment..Le marketing d’attraction, c’est quoi?

Répondre
    Clément dit

    Bonjour Bertrand,

    Merci beaucoup pour ce commentaire !

    Bonne journée.

    Clément

    Répondre
cahier de charge dit

Merci pour ces conseils précieux. ça va m’aider énormément. Si j’ai l’occasion de partager cet article, je n’hésiterai plus.

Répondre
Jowife dit

Quand j’étais au cégep, lorsque je bloquais sur un travail j’allais courrir 30 minutes…quand je revenais, j’avais toutes les réponses!! Bon…ce n’est pas possible pour tout le monde de quitter le bureau précipitament, mais juste pour dire que ça marche…parfois un 5 minutes de méditations, de yoga ou de distraction quelconque peut aider…c’est aussi ironique…se servir de la distraction pour mieux se concentrer haha

Répondre
    Clément dit

    Bonjour Geneviève,

    Merci pour ton commentaire et ton retour.

    Cela montre bien que lorsqu’on coupe et qu’on change complètement d’activités pendant quelques minutes, on peut revenir avec des idées fraiches.

    Bonne journée.

    Clément

    Répondre
Anna-service dit

Je vais essayer cette technique dès la prochaine fois où j’aurai du mal à me concentrer et ce moment risque d’arriver vite!
Je vous tiens au courant!

Répondre
joanne57 dit

je vais essayer aussi. dès reprise de boulot jeudi 1er aout après 3 bonnes semaines de pause. J’aurais bien besoin de cette astuce pour moins stresser. Merci pour vos conseils et soutien

Répondre
    Clément dit

    Merci pour ce commentaire Joanne !

    Répondre
karine kiro dit

Bonjour
J’ai bien aimé cet article. Il nous offre des informations très intéressantes, avec des démonstrations et conseils bien détaillées. Le bon suivi des ces conseils fournit une bonne concentration a lent durée.Merci pour l’ajout.
Amicalement

Répondre
TempsAction (@TempsAction) dit

Contournez vos problèmes de concentration avec la théorie du processus ironique http://t.co/wkdjMJ8KLc

Répondre
annette dit

Bonjour,
encore un article très clair et éclairant ! notamment sur nos petites manies ou difficultés du quotidien. De quoi me faire réfléchir et surtout passer à l’action de manière efficiente et organisée.
Merci !

Répondre
    Clément dit

    Bonjour Annette,

    Merci pour ce commentaire 😉

    Répondre
tunisie demenagement dit

J’aime beaucoup toutes ces informations .
Très bon article.
Merci pour cet article .

Répondre
Jean-Charles dit

Merci pour cet article qui est une première piste dans la recherche de compréhension des problèmes de concentration de ma fille qui ressemble terrible à ceux que j’ai eu très jeune et qui m’ont porté préjudice quasi toute ma vie.

Répondre
    Clément dit

    Ravi que ça puisse aider. Merci pour le commentaire.

    Répondre
Ajoutez Votre Réponse

Afficher un lien vers mon dernier article

Simple Share Buttons