Comment se concentrer rapidement après une interruption – Temps Action

Comment se concentrer rapidement après une interruption

Avez-vous remarqué le temps qu’on perd chaque jour à cause des interruptions ?

Elles coupent notre concentration, nous dérangent dans notre travail, perturbent nos priorités.

Cet article va vous montrer des techniques simples pour limiter au maximum le temps perdu avec les interruptions et retrouver rapidement une concentration optimale.

comment se concentrer apres une interruptionSe concentrer après une interruption

Ce n’est pas qu’une histoire de temps perdu

L’un des principes essentiels pour être efficace, c’est de s’organiser de façon à limiter au maximum les sources d’interruptions et de distractions en tout genre.

Mais voilà, certains événements restent imprévisibles et font partie des aléas du travail.

D’où l’intérêt, quand on ne peut pas les éviter, de perdre un minimum de temps et d’énergie à les traiter. Et de savoir comment se concentrer à nouveau sur son travail.

Les astuces qui vont suivre peuvent être utiles à tout activité qui demande une grande concentration ou qui fait appel à la créativité.

C’est le cas pour les rédacteurs, blogueurs, designers, responsable marketing mais aussi les ingénieurs, comptables et bien d’autres activités.

Le problème avec les interruptions, c’est qu’en plus de vous faire perdre du temps, elles brisent sans état d’âme votre concentration si importante pour votre travail.

Quelques minutes à peine suffisent pour gripper la mécanique de votre cerveau et détourner votre attention.

Vous pouvez ainsi laisser tomber votre tâche en cours pour vous retrouver à traiter des choses moins importantes. Même une petite interruption de 10 minutes à peine peut se transformer en plusieurs heures de temps perdues.

Mais ce n’est pas tout. Si vous étiez sur un travail créatif, vous risquez de perdre une très bonne idée ou de bloquer le flux créatif que vous avez lancé, ce qui serait vraiment dommage.

3 façons de se recentrer après une interruption

Le mauvais réflexe serait de placer chaque interruption sur un pied d’égalité et de toutes les traiter de la même façon.

Il n’est pas non plus recommandé d’envoyer bouler la personne (sauf si c’est vraiment légitime) car cela finira par dégrader vos relations sociales ou professionnelles et risque de vous retomber sur le coin de la figure.

Au contraire, on peut déjà distinguer les interruptions courtes de celles qui nuisent vraiment à notre travail, et appliquer une solution adaptée à chaque cas.

On va voir qu’il est parfois possible de conditionner l’interruption pour ne rien perdre de sa concentration.

Et si on ne peut pas éviter le dérangement, l’idée est d’être capable de se replonger le plus rapidement possible dans sa tâche.

Des études ont démontré qu’on peut mettre jusqu’à 20 minutes pour retrouver une concentration optimale après avoir été dérangé.

Donc la perte de temps n’est pas liée uniquement à l’interruption en tant que telle, mais aussi aux conséquences de cette interruption.

En reprenant sa tâche, on se rend bien souvent compte qu’on a perdu le rythme, comme si un orchestre symphonique s’enrayait au beau milieu d’un morceau et devait tout reprendre depuis le début.

L’idée, c’est qu’au lieu de rester passif après une interruption, on va utiliser des astuces pour se reconnecter de la façon la plus rapide et la plus facile possible à ce qu’on était en train de faire.

Pour cela, je vous propose des tester les 3 astuces qui suivent.

Mais d’abord, voici 2 techniques qui peuvent vous aider à stopper nette une interruption sans perdre le fil de votre travail…

Poster un commentaire :

12 commentaires
Ajoutez Votre Réponse